Carte de visite professionnelle : est-ce vraiment utile ?

Imprimer des cartes de visite professionnelles, aujourd’hui en 2022, est-ce toujours un réel besoin ? C’est la question que je me pose à chaque fois qu’un·e client·e me déclare en vouloir pour sa communication.

Je me permets donc de vous partager mes réflexions à ce sujet, ainsi que quelques bonnes pratiques à appliquer si, VRAIMENT, il vous faut une carte de visite…

Pourquoi ne pas imprimer de cartes de visite

Il existe une multitude de bonnes raison de ne pas imprimer de cartes de visite : on peut soutenir que c’est dépassé, voire même ringard, ou encore qu’elles finissent au mieux oubliées au fond d’un tiroir, au pire à la poubelle.

Et puis, il existe aujourd’hui, grâce au numérique, au moins deux autres moyens de donner son contact : envoyer sa fiche contact sur le smartphone de son interlocuteur ou s’ajouter mutuellement sur les réseaux sociaux !

En plus, une carte de visite, c’est énergivore à la fabrication, et ça fait du déchet pas toujours recyclable (voire même carrément polluant) selon les procédés utilisés pour sa fabrication.

Bref, autant de raisons de ne pas imprimer de cartes de visite donc !

Nuançons maintenant ce propos.

Pourquoi imprimer des cartes de visite

Il reste évidemment des milieux professionnels dans lesquels l’usage de la carte de visite est toujours communément admis : les salons professionnels, soirées de networking et autres lieux de rencontre et de réseautage pro.

Par ailleurs, on pourrait soutenir, en faveur de l’objet carte de visite, que ces dernières ont un certain charme, que tout le monde n’est pas sur les réseaux sociaux et que, dans notre monde porté sur le tout numérique, avoir un vrai objet entre les mains peut avoir plus de chance de marquer les esprits… Et n’oublions pas les entreprises qui agissent en local uniquement et pour qui ces supports physiques sont parfois indispensables !

Mais je pense que, si l’on trouve des bonnes raisons d’imprimer des cartes de visite, il conviendra de se poser quelques questions de conception pour minimiser son impact environnemental – car après tout, il s’agit de créer un nouvel objet, petit certes, mais ayant néanmoins un impact !

Une carte de visite écologique ?

Voici donc quelques pistes à explorer, pour des cartes de visite plus écologiques :

Faire appel à un·e graphiste qui saura éco-concevoir votre carte

De plus en plus de graphistes s’intéressent à l’éco-conception, ceci étant un ensemble de pratiques et de principes applicables dès la création pour concevoir des objets graphiques moins impactants au niveau environnemental notamment, tout en gardant leur esthétique, leur message et leur lisibilité.

Niveau d’encrage, éco-couleurs, tramage, contours, optimisation de l’espace… Tout cela ne vous parle peut-être pas, mais ce sont autant de paramètres que l’éco-concepteur gardera en tête lors de la création de votre carte.

Bien évidemment, oubliez les encres métalliques ou fluo (et tout autre Pantone®), ainsi que le vernis de finition façon “glacé” par exemple. En éco-conception, on prend en compte l’ensemble de la chaine, de la création à l’impression !

Cherchez le bon imprimeur

En parlant d’impression, le choix de votre imprimeur sera également déterminant dans l’impact de votre carte de visite – car tous les imprimeurs ne se valent pas quand on parle écologie !

Voici donc deux points qu’il me semble intéressants d’observer pour bien choisir son imprimeur :

  1. Trouvez un imprimeur français, qui imprime de petites quantités (vous n’avez pas besoin de 5000 cartes), et qui n’est pas un imprimeur en ligne type Vista Print (ces machines à gaz délocalisent souvent leurs impressions pour des prix toujours plus compétitifs, et le résultat est souvent de piètre qualité). Le process sera certes un peu plus long avec un “vrai” imprimeur, mais pas nécessairement plus cher et vous permettra de parler à de vrais humains pour votre projet de cartes de visite, tout en soutenant une entreprise française.
  2. Faites appel à un imprimeur qui affiche ses valeurs et qui a une démarche globale et transparente. La plupart des imprimeurs impriment sur du papier certifié FSC ou autres label, ce n’est donc pas le seul argument à prendre en compte… par exemple, tous ne valorisent pas leurs chutes, ou n’utilisent pas d’encres végétales sans huile de palme !

Faute de graphiste, jouez-la minimaliste

Si vous n’avez pas de graphiste éco-concepteur, et que vous voulez faire votre carte vous-même pour des questions de rapidité et de réduction des coûts, jouez-la minimaliste !

Votre logo et vos coordonnées sur une seule face, le tout en une seule couleur (une éco-couleur de préférence – j’écrirai bientôt un article sur le sujet), imprimée sur un papier recyclé le plus brut possible, et bien évidemment sans aplat de couleur en arrière plan pour économiser de l’encre !

Vous pouvez même vous amuser à imprimer vos cartes directement sur votre imprimante de bureau, et les découper vous-mêmes – ça sera toujours plus écologique que de faire appel à un imprimeur, mais probablement plus énergivore pour vous (et attention aux essais ratés induisant une perte inutile d’encre et de papier…) !

Conclusion

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de réponse absolue à la question “faut-il encore imprimer des cartes de visite en 2022 ?” !

Car comme toujours, tout dépend…

… De votre cible – sera-t-elle (vraiment) susceptible de vous contacter via une carte de visite trouvée quelque part, ou donnée lors d’un échange rapide ?

… De vos objectifs – est-ce que distribuer des cartes vous mènera (vraiment) vers eux ? (Si vous pensez que oui, mettez toute votre attention sur les personnes à qui vous les distribuerez et sur les lieux où vous les mettrez à disposition, cela va sans dire.)

… De votre stratégie et de vos canaux de communication – si vous communiquez et travaillez en ligne uniquement, vous conviendrez que l’utilité d’une carte de visite est toute relative…

Dans tous les cas, n’imprimons plus des cartes de visite parce qu’il “faut” ou parce que “ça fait plus pro”… Dépassons cet automatisme et changeons nos pratiques !

Partager cet article
Illustration calendrier lunaire

Recevoir la slowletter

Une infolettre garantie sans spam, tous les premiers du mois où je partage des réflexions slowpreneuriales, des nouvelles du studio, ainsi qu’un calendrier lunaire mensuel minimaliste !

.