Créer une newsletter pour ton activité de thérapeute

09/06/2021

La newsletter a la côte chez les entrepreneurs de tous horizons aujourd’hui. Autant pour communiquer des offres que des textes plus personnels, les newsletters sont une alternative ou un complément rêvées à un site internet (moins complexe, moins long et moins cher à mettre en place) et aux réseaux sociaux (moins soumis aux aléas des algorithmes). Dans cet article, je te parle des avantages à avoir ta propre newsletter pour ton activité de thérapeute, te donne quelques pistes et outils pour lancer gratuitement ta première newsletter, et enfin te parlerai des bonnes pratiques à appliquer dans celle-ci !

Les avantages de la newsletter

Avoir ta propre newsletter a une grande utilité et présente de nombreux avantages, pour quasiment aucun inconvénient ! En voici une liste non-exhaustive (n’hésite pas à partager en commentaire d’autres avantages si tu en vois) :

– Communiquer à un public très ciblé et donc qualifié
Les personnes à qui tu envoies ta newsletter s’y sont, normalement, inscrites d’elles-mêmes et sont donc intéressées par ce que tu proposes et partages. Cela en fait un public ultra qualifié auprès duquel communiquer efficacement autour de ton activité, surtout si tu as bien défini ton client idéal en amont !

– Créer une grande proximité avec ton audience et la fidéliser
Avec ta newsletter, tu rentres directement dans la boite mail de tes inscrits·es, c’est donc le moment où tu es le·la plus proche de ceux qui te lisent et ça, c’est très vertueux, autant pour tisser un vrai lien que pour diffuser efficacement ton savoir, tes offres, tes conseils… Et ce même si tous·tes tes inscrits·es n’ouvrent pas systématiquement toutes tes newsletters (ce qui est normal !).

– Tester des offres, demander des avis
Comme ton audience est très qualifiée dans ta liste d’inscrits, ce sont les bêta-testeurs·euses rêvés·es pour tester tes offres à prix préférentiel par exemple. C’est aussi la cible parfaite auprès de laquelle récolter des avis sur une idée, une prestation.

– Être indépendant des GAFAM
Avoir ta propre newsletter te permet d’avoir un autre canal de communication que les réseaux sociaux seuls. Comme les réseaux sociaux sont soumis aux politiques de fonctionnement des GAFAM, ce n’est pas le plus safe pour tes contenus, ni le plus éthique. La newsletter permet de mettre un pied en dehors de cette grosse machine !

– Avoir un espace rien qu’à toi
Écrire une newsletter, c’est un peu comme écrire un article de blog mais avec la possibilité d’y mettre encore plus de toi, comme si tu écrivais une lettre finalement, ce qui est assez rafraîchissant quand on communique en tant qu’entrepreneur·e en suivant certains codes que l’on s’impose, consciemment ou non !

Les outils pour lancer ta première newsletter gratuitement

La plupart des outils de création et d’envoi de newsletters ont une offre gratuite pour les premiers milliers d’abonnés. Ensuite, les tarifs sont en général calculés par rapport aux nombre d’abonnés à la liste.

Pour ma part, j’ai une expérience sur MailChimp et j’utilise actuellement Mailerlite pour ma propre newsletter.

MailChimp, le plus connu, est gratuit jusqu’à 2000 abonnés. Il possède une interface que difficile à prendre en main et c’est une vraie usine à gaz (le site est très lent). Par ailleurs, les prix augmentent très vite avec le nombre d’abonnés, une fois le palier des 2000 passé.

Mailerlite (en anglais) de son côté est gratuit jusqu’à 1000 abonnés. Il propose une interface de création claire et assez puissante, ainsi qu’un tableau de bord de suivi des statistiques de la newsletter.

Ces deux solutions permettent de créer des pages d’inscription à la newsletter, ainsi que des scénarios pour envoyer directement quelque chose (un cadeau, un lead magnet) à un nouvel inscrit.

Il existe bien sûr beaucoup d’autres solutions comme Sendinblue qui est un outil français, je t’invite donc à faire une petite étude des différentes possibilités qui s’offrent à toi avant de faire ton choix !

Bien sûr, prendre en main ce genre d’outil demande un petit temps d’apprentissage, mais rien qui ne soit pas à ta portée. Par ailleurs, si l’on est amenés·es à travailler ensemble toi et moi et que l’on crée une newsletter pour ton activité, la formation pour la prise en main de l’outil Mailerlite sera comprise dans la prestation.

Bonnes pratiques

Comme tout outil, la newsletter peut être utilisée à bon comme à mauvais escient. Je pense qu’il est primordial d’apporter de la conscience et de mettre du cœur dans tes newsletters, afin d’en avoir une utilisation qui soit la plus éthique possible – car on parle quand même d’atterrir directement dans des boites mail, et si tes abonnés·es sentent que ce sont des envois “forcés” et à visée promotionnelle uniquement, ils s’en lasseront rapidement.

Je t’invite donc tout d’abord à réfléchir au contenu de ta newsletter. Que vas-tu proposer à ton audience à chaque envoi ? Des backstages de ton activité ? Un cadeau récurrent (un calendrier, une lecture de carte de Tarot…) ? Une réflexion sur un sujet en particulier ? Les actualités de ton activité (annonce de retraites, nouveaux accompagnements…) ? Tout ça à la foi ? N’oublie pas de te référer à ton ou ta client·e idéal·e lorsque tu créeras ce contenu : c’est avant tout pour lui ou elle que tu écris, même si tu comptes y mettre beaucoup de toi… Je pense qu’au final, la recette gagnante est un subtil mélange entre du contenu pensé pour tes clients·es idéaux·ales et des choses plus personnelles qui résonnent pour toi et ton audience !

Ensuite, je t’invite à définir une fréquence d’envoi pour tes newsletters et de t’y tenir (plus ou moins hein, on n’est pas à quelques jours près non plus). Le but : prévenir tes futurs·es inscrits·es de ce à quoi ils peuvent s’attendre en s’inscrivant à ta newsletter, en leur signifiant que tu n’as pas pour projet de les spammer ou de revendre leurs données 😉

Voilà, j’espère que cette entrée en la matière concernant l’utilité et la création d’une newsletter pour ton activité t’a plu et t’a donné envie d’en créer une. Si tu veux avoir des astuces pour faire grandir ta liste d’abonnés·es, je t’invite à aller lire cet article de Julia (I don’t think I feel), qui est une super ressource !

À très vite,

Judith

Partager
Commentaires
Dérouler
Écrire un commentaire